Livraison gratuite
Retours sous 14 jours
Moyens de paiement sécurisés
Réinitialiser
Menu
Réinitialiser
Panier
Réinitialiser
Liste de favoris
Réinitialiser
Inscription
Vos données personnelles sont en sécurité avec nous En savoir plus

Vos données personnelles sont sécurisées

Nouveau chez CHRONEXT ?
Réinitialiser
S'inscrire

Vos données personnelles sont sécurisées

Au moins 6 caractères

Vous avez déjà un compte ?
Réinitialiser
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez saisir l'adresse e-mail avec laquelle vous vous êtes connecté(e) sur CHRONEXT, nous vous enverrons un lien pour réinitialiser votre mot de passe.

Vos données personnelles sont sécurisées

Nouveau chez CHRONEXT ?
Réinitialiser
Chat en direct

Revue Thommen

0 produits

Le monde fascinant des montres Revue Thommen

L’histoire de l’horloger suisse Revue Thommen remonte à 1853. L’entreprise doit sa réussite à Gédéon Thommen, un passionné originaire de Waldenburg qui aida l’entreprise à se faire une place dans le domaine de la Haute Horlogerie.

- Depuis la création de l'entreprise en 1853, Revue Thommen créa plus de 100 mouvements manufacture

- Tous les garde-temps sont fabriqués à la main dans l'atelier de Revue Thommen et se distinguent par leur précision et leur longévité.

- Après plusieurs changements de propriétaires, la manufacture revint dans la famille Thommen en 2014.

- Lorsque Mikhaïl Gorbatchev accepta le prix Nobel de la paix, il portait une montre Revue Thommen.

Une histoire fascinante

Revue Thommen est basé à Waldenburg, en Suisse et fut enregistré pour la première fois en 1910. L’entreprise de 1853 connut de nombreux hauts, mais aussi des bas, comme lors de la crise du quartz dans les années 1970. En plus de produire des montres mécaniques de haute qualité, elle se spécialisa dans l'avionique – une spécialité à mi-chemin entre le domaine de l'aviation et de l'électronique – en fabriquant des instruments innovants.

Rares sont les maisons horlogères de l'industrie suisse qui, comme Revue Thommen, ont traversé des années aussi turbulentes et peuvent se prévaloir d'une histoire si riche en tradition. En 1853, la société d'horlogerie « Société d'Horlogerie à Waldenburg » fut fondée dans la petite ville suisse de Waldenburg. Quelques années plus tard, Gédéon Thommen reprit l'entreprise et la fit passer en très peu de temps au rang de fabricant de montres de renommée mondiale. L'augmentation remarquable de la production illustre parfaitement la rapidité de l'essor de l’entreprise Revue Thommen.

En 1879, environ 4 000 montres furent fabriquées dans les ateliers ; moins de dix ans plus tard, Revue Thommen en produisit déjà 13 000, et en 1905, ce chiffre atteignait les 100 000 exemplaires. L’entreprise doit ses progrès considérables à l'esprit d'entreprise inventif du charismatique Gédéon Thommen, un homme disposant d’une connaissance approfondie de l'horlogerie et de l'optimisation des processus de travail.

Des hauts et des bas : Une histoire au rythme du temps

Dès les débuts de l’entreprise, toutes les montres de poche et montres-bracelets Revue Thommen étaient équipées de mouvements produits en interne. De cette manière, Revue Thommen atteignit rapidement le statut de manufacture et continua de bénéficier de la confiance de sa clientèle exigeante. Dans les années 1920, la société décida de produire des instruments de mesure précis pour l'industrie aéronautique. Depuis lors, Revue Thommen continue de développer des produits et instruments pour ce secteur.

Pour contrer la crise du quartz en provenance d'Extrême-Orient, Revue Thommen fusionna en 1961 avec d’autres marques. Avec Vulcain et Studio SA des frères Buser et Phénix et Marvin, elle forma les Manufactures d'Horlogerie Suisses Réunies SA. Cela permit d'optimiser la production des montres-bracelets et d'assurer le succès continu de l'entreprise. La fabrication des mouvements à Waldenburg fut alors abandonnée et transférée à Vulcain Studio SA. Revue Thommen fut de nouveau marqué par un changement de propriétaire au début des années 2000 : en tant que filiale de l'entreprise familiale suisse Grovana, Revue Thommen reprit la fabrication de ses propres mouvements. Les calibres utilisés portent à nouveau les initiales GT.

Depuis quelques années, l’entreprise Revue Thommen est revenue dans le giron de la famille Thommen : Andreas Thommen racheta la manufacture avec un partenaire commercial et se fixa pour objectif de revitaliser la maison horlogère autrefois leader du marché. De nombreux nouveaux modèles et montres déjà existantes furent présentés à Baselworld en 2015, faisant ainsi revivre l’art horloger Revue Thommen.

Un classique du 20e siècle : Le légendaire Criquet Revue Thommen

Après avoir fusionné avec Vulcain lors de la crise du quartz, Revue Thommen lança l'une des montres-bracelets les plus célèbres de tous les temps – le modèle Cricket avec alarme mécanique. Son nom signifie grillon en anglais et fut inspiré par le bruit de la montre, rappelant le chant des grillons. En 1947, Revue Thommen lança une collection qui séduisit de nombreux passionnés de montres grâce à son alarme au son inhabituel. Au cours de l’histoire, la forte alarme induisit en erreur plus d'un officier ou agent de renseignement qui pensait entendre une explosion. Le Criquet est équipé d’un système ingénieux composé d'une membrane acoustique et d'une caisse de résonance. Elle permet donc d'émettre un volume sonore conséquent.

Le Cricket marque une étape importante dans l'histoire de Revue Thommen. Son modèle jumeau Vulcain Cricket fut accueilli avec succès dans le monde entier. En effet, ce modèle fut vite considéré comme une montre dite présidentielle : cette montre-bracelet mécanique orna le poignet de nombreux présidents américains, notamment de Harry S. Truman, Dwight D. Eisenhower et de Lyndon B. Johnson. Ce garde-temps exceptionnel avec fonction alarme séduisit également l'ancien président soviétique Mikhaïl Gorbatchev : il portait une Revue Thommen Cricket lorsqu'il reçut le prix Nobel de la paix en 1990.

Revue Thommen au meilleur prix : montres mécaniques traditionnelles

Aujourd'hui encore, les montres de la maison traditionnelle Revue Thommen se distinguent par leur conception haut de gamme et par leur haute précision. Elles continuent d’ailleurs d’être fabriquées à la main par des maîtres horlogers hautement qualifiés. Revue Thommen est donc bien une « manufacture » dans le sens premier du mot dérivé du latin – « Manu Faktum » signifie « fait à la main ». Au cours des ans, plus de 100 calibres GT différents furent créés dans les ateliers d'horlogerie suisses Revue Thommen. Incarnant les valeurs classiques de la manufacture et son savoir-faire de longue date, les variantes impressionnent par leur précision et par leur fiabilité.

La vaste collection de montres Revue Thommen est divisée en trois catégories : Classic, Sport et Lifestyle. La ligne de montres Classic, comme son nom l'indique, est dominée par une esthétique classique avec un cadran simple et des détails élégants. Également connue sous le nom de Manufacture, cette collection reflète toutes les valeurs cette maison riche en traditions.

Les modèles de la collection Sport apportent à leurs porteurs tout ce que l'on attend d'une montre sportive : robustesse, précision et design athlétique. Les solides boîtiers en acier inoxydable sont recouverts d'un verre saphir antireflet et permettent une lisibilité optimale, même pendant le sport. En portant une Revue Thommen au poignet, impossibel de faire un faux pas : les montres Revue Thommen d'occasion et neuves peuvent être portées lors de n’importe quelle, que ce soit lors de parties de polo, de séances de plongée, de voile ou simplement dans la vie de tous les jours.

Choisir une montre de la collection Lifestyle revient à porter un chef-d'œuvre de la Haute Horlogerie autour du poignet. Revue Thommen sait mieux que quiconque allier fonctionnalité et élégance, créant ainsi de magnifiques montres bijoux pratiques au quotidien. Cette montre simple saura mettre en valeur la beauté de son porteur.