Livraison gratuite
Droit de rétractation de 14 jours
Moyens de paiement sécurisés
France(EUR)
Pays de livraison
France(EUR)
Réinitialiser
Panier
Réinitialiser
Liste de vœux
Live Chat

Montres Patek Philippe

88 Produits
TRIER
  • Modèle
  • État
  • Année
  • Taille du boîtier
  • Prix
  • Sexe
  • Mouvement
  • Matière du bracelet
  • Matière du boîtier
  • Couleur du cadran
  • Fonctions
  • Papiers d’origine
  • Coffret d'origine
Non-portée - Neuve
Chargement…
Non-portée - Neuve
Chargement…
Non-portée - Neuve
Sur demande
Non-portée - Neuve
Sur demande
Non-portée - Neuve
Sur demande
Non-portée - Neuve
Sur demande
Non-portée - Neuve
Sur demande
Non-portée - Neuve
Sur demande
Non-portée - Neuve
Sur demande

Découvrez l'univers des montres Patek Philippe en ligne

Le chronométrage comme art : comme aucun autre fabricant, Patek Philippe incarne un sens de la tradition et une recherche irrépressible d'un savoir-faire parfait. Les garde-temps sont connus pour leur solide augmentation de valeur et leurs prix records aux enchères. Les rois, les grands du cinéma et les amateurs de montres aiment choisir Patek Philippe pour célébrer des événements importants de la vie.

- Les fondateurs de la célèbre manufacture genevoise ne sont pas natifs de Suisse: Antoni Patek est né en Pologne et Adrien Philippe est originaire de France.

- Dans l’immense clientèle séduite par la marque Patek Philippe figurent la Reine Victoria, le Tsar Nicolas II, John Lennon et plusieurs papes.

- Patek Philippe se positionne sans problème dans la liste des vingt premières marques de montres les plus vendues.

- L'entreprise est actuellement dirigée par la quatrième génération de la famille Stern, propriétaire de la marque.

La rencontre de deux brillantes personnalités

Patek Philippe sont deux mots qui vibrent dans le cœur des collectionneurs de montres. Cette marque genevoise des plus connues ne trouve pas ses racines en Suisse. Son fondateur raffiné, Antoni Norbert Patek (ou Antoine Norbert de Patek en français) est originaire de Pologne. En 1831, il est contraint de quitter sa terre natale après la révolution dans son pays, sévèrement réprimé par l'armée russe. Après de longs mois de fuite, il s'installe finalement à Genève. L'horlogerie, symbole caractéristique de Genève, le fascine immédiatement. Il trouve rapidement son opportunité dans l'industrie. Il acquiert des mouvements de montres de haute qualité et les fait insérer dans des boîtiers, un processus relativement simple à effectuer. Mais rapidement, cela ne suffit déjà plus à cet entrepreneur ambitieux : il fonde alors le 1er mai 1839, en association avec François Czapek, sa propre manufacture horlogère. Ainsi naît l’entreprise Patek, Czapek & Co. C’est au cours d'une exposition à Paris en 1844, qu’il fait la connaissance de l’horloger français Jean Adrien Philippe, dont il avait déjà eu l'écho de son invention ingénieuse : le fameux mécanisme de remontage des montres de poche, avec une couronne intégrée. C'est l'arrivée d'une magnifique alternative au remontage habituel réalisé jusque-là à la clé. Il est fort difficile de s’imaginer aujourd’hui posséder une montre sans couronne. À l’époque pourtant, l’utilisation de ce type de mécanisme n’était connue que de peu de personnes, dont Patek. Fasciné par l’esprit inventif de Monsieur Philippe, Patek lui propose donc un partenariat. En 1845, Monsieur Philippe prend le poste de Czapek, comme directeur technique de la manufacture.

Une histoire sur quatre générations

Après la mort d'Antoine de Patek en 1877 et de Jean Adrien Philippe en 1894, le monde de l’horlogerie a reçu un héritage unique. Horlogers des rois comme rois de l'art horloger, la manufacture genevoise jouit d'une renommée mondiale à la fin du XIXe siècle : elle est l'une des plus importantes entreprises d’horlogerie au monde. En 1901, l’établissement change de statut, et devient une société anonyme. À cause des conséquences de la crise mondiale de 1929, elle devait impérativement trouver dès 1932, un nouvel acheteur pour la majorité de ses actions. L’entreprise, alors dénommée «Patek Philippe S.A», devient la propriété des frères Charles et Jean Stern. À ce jour, ni le propriétaire, ni le nom de l’entreprise n’ont changé : l’entreprise reste traditionnelle, gérée par la famille Stern, en totale indépendance, ce qui reste actuellement rare dans le monde de l’industrie. Sous la direction de Charles et Jean Stern, la décision de développer leurs propres œuvres brutes voit le jour, ce qui a renforcé l'indépendance de Patek Philippe. Trois générations de la famille Stern ont mené avec splendeur et succès l'entreprise au fil des ans. Thierry Stern représente la quatrième génération à la tête de cette entreprise familiale, en perpétuant les projets initiaux de ses fondateurs. Ce n'est donc pas sans raison que Patek Philippe est restée l'une des meilleures marques horlogères au monde pendant des siècles.

Patek Philippe orne les poignets de ses superbes reliefs

Lorsque la reine Victoria a acheté une montre pendentif Patek Philippe à l'Exposition Universelle de Londres de 1851, la réputation de la société auprès de la royauté du monde entier a été scellée. Du tsar russe Nicolas II au prince Albert de Monaco, les familles royales de tous horizons ont tourné leurs regards vers les montres Patek Philippe. Chefs d’États et célébrités enrichissent la liste de la clientèle de l’entreprise : on y compte des entrepreneurs comme James Ward Packard et Walt Disney, des artistes tel Pablo Picasso (réf.2497), des musiciens, John Lennon, Eric Clapton ou Paul McCartney, le célèbre couple d’acteurs Brad Pitt (nautilus) et Angelina Jolie (réf.7000). Tous appartiennent au groupe des rares chanceux autorisés à posséder une montre Patek Philippe. On note aussi que de nombreux papes ont porté une montre Patek Philippe ; c’est une tradition qui a débuté en 1866 avec le pape Pie IX et qui s’est perpétuée jusqu’à l’avènement du pape Léon XIII en 1878. Pendant des décennies, des modèles spécifiques ont été fabriqués spécialement pour la papauté : sans surprise, car le fondateur Antoine Patek était lui-même un catholique convaincu.

La quête sans relâche de la montre idéale

Patek Philippe a toujours représenté la mécanique horlogère sophistiquée. Dès 1842, la couronne moderne fait sensation, et en 1845, l'horloger et co-fondateur Jean Adrien Philippe développe une montre de poche à répétition minutes.En 1868, l'une des premières montres-bracelets au monde est conçue pour la comtesse hongroise Koscowicz. Puis un autre brevet important voit le jour en 1889 : le mécanisme du quantième perpétuel fait son entrée et offre un calendrier qui affiche la date exacte, quelle que soit la longueur du mois, sans besoin de réajustement, même lors des années bissextiles. Ce mécanisme n'a pas été inventé par Patek Philippe, mais aucun autre constructeur n'a autant contribué au développement de cette complication. C’est alors une révolution mécanique, intégrée dans quelques centimètres : en 1925, Patek Philippe réussit à placer la construction compliquée du quantième perpétuel dans une montre-bracelet. En 1902, le double chronographe à deux aiguilles est également breveté, ce qui permet d'effectuer une série de mesures de temps, à durées différentes. A ce jour, Patek Philippe est considéré comme le maître des complications, et fait preuve d'une véritable inventivité avec plus de 80 brevets.

La Calatrava : Le symbole chevaleresque de la marque

En 1887, la croix de Calatrava devient le symbole officiel de l'usine genevoise. Des années plus tôt, le fondateur Antoine Patek fait graver cette croix symétrique à décor de fleurs de lys sur les boîtiers de nombreuses montres de poche Patek Philippe. En tant que catholique fervent, il connait la signification précise de ce symbole : la croix est l'emblème de l'Ordre chevaleresque de Calatrava. Cette croix est née en 1158 d'un ordre monastique catholique, après que ses membres aient sauvé le château espagnol de Calatrava de l'invasion arabe. Le symbole orne désormais les couronnes de remontoir, le fond et les fermoirs des montres Patek Philippe. En 1932, Patek Philippe nomme définitivement son modèle de montre le plus populaire encore à ce jour d’après ce symbole : la montre Calatrava. Au moment où le premier modèle de la gamme (Réf. 96) voit le jour, le style Bauhaus s'impose comme langage du design moderne. Les lignes et les formes claires de ce style conceptuel sont clairement visibles dans la Calatrava. La montre, qui fait toujours partie de la collection Patek Philippe, se caractérise par un cadran clair, des index simples et une lunette étroite. Dans l'histoire de la Calatrava, l'attention a toujours été portée sur la clarté du cadran : les complications complexes sont plutôt inhabituelles pour cette montre Patek Philippe. La Calatrava est portée tant par les hommes que les femmes depuis des générations, et incarne l’élégance simple et intemporelle.

Plongez dans l'univers de la Nautilus et de l'Aquanaut

En 1976, le slogan publicitaire de la Nautilus Patek Philippe annonce qu’«elle se porte aussi bien avec une combinaison de plongée qu'avec un smoking». Beaucoup doutent que le noble fabricant traditionnel puisse créer une montre à la fois luxueuse et sportive. Mais avec l'aide du légendaire créateur horloger suisse Gérald Genta, Patek Philippe a réussi à créer un nouveau classique. Le design de la Nautilus trouve son inspiration dans les formes incomparables des hublots des vieux paquebots. Le premier modèle de la collection est le Patek Philippe Jumbo Nautilus (Réf. 3700/1) en acier. Jumbo fait référence à sa taille frappante : en effet, en 1976, un boîtier de 42 millimètres était considéré comme énorme. La Nautilus trouve rapidement ses fans et ses passionnés : c'est aujourd'hui l'une des montres les plus célèbres de la maison. La Patek Philippe Aquanaut s'inscrit dans la tradition de la Nautilus, et a été lancée en 1997. Sa forme octogonale arrondie rappelle sa célèbre consœur, est étanche jusqu'à 120 mètres. Avec la précision et la robustesse habituelles à la marque, l'Aquanaut offre un style décontracté et chic.

L’exceptionnelle qualité des montres

La manufacture Patek Philippe propose une gamme de fabrication verticale impressionnante. Les normes qualitatives et sans compromis du fabricant sont strictement appliquées, tant dans la conception conceptuelle de la montre et la fabrication des mouvements, que dans la fabrication du boîtier et la décoration du cadran. Patek Philippe est à la hauteur de l'appellation «manufacture» : à partir de 20 calibres de base ,plus de 45 modifications ont été réalisées en usine. Après que Patek Philippe ait décerné pendant des années son fameux Poinçon de Genève tant convoité à l'ensemble de sa production de calibre mécanique, la société a lancé son propre label de qualité Patek Philippe en 2009. Ce label de qualité interne atteste du respect des exigences extrêmement élevées à tous les stades de la production, et garantit une qualité supérieure au label genevois.

La Sky Moon Tourbillon et la Grandmaster Chime

Le savoir-faire de la manufacture genevoise transparaît dans les créations uniques de la maison. Un exemple célèbre est la Sky Moon Tourbillon (Ref. 5002) lancé en 2000 : l'une des montres les plus chères et les plus compliquées au monde. C'est également la première montre-bracelet "double face", qui dévoile un magnifique ciel nocturne sur sa face interne. La montre Grandmaster Chime (Ref. 5175), présentée en 2014 à l’occasion du 175ème anniversaire de l'entreprise, dispose également de deux cadrans : un véritable chef-d’œuvre de l'horlogerie avec une série de complications sophistiquées, et un jeu sonore inégalable. Cette montre unique enchante tous les connaisseurs qui veulent non seulement lire l'heure, mais aussi l'entendre. Grande sonnerie, petite sonnerie et répétition minutes sont autant de mécanismes de sonnerie convoités, complétés d’une alarme unique qui sonne l’heure de l’alarme, voire une répétition de date totalement innovante. Le Grandmaster Chime était initialement limité à sept pièces et son prix de lancement avoisinait les 2,5 millions de francs suisses.

L’exclusivité a un prix

Les montres Patek Philippe sont célèbres dans le monde entier pour leur tradition et leur exclusivité, ainsi que pour leurs prix record. Sur la liste des montres-bracelets les plus chères jamais vendues aux enchères dans le monde, Patek Philippe occupe les vingt premières places sans concurrence. Le statut particulier de Patek Philippe remonte à l'histoire de la maison, à la qualité totale de ses productions, mais aussi à la politique stricte de la marque. La famille Stern définit sciemment un nombre de montres limité, pour que les clients de Patek Philippe aient la certitude d’acquérir un produit exclusif. Certaines éditions spéciales sont même remises en mains propres par Monsieur Stern. Une forte demande et un accès limité entraînent une hausse des prix, c'est pourquoi une montre Patek Philippe est souvent même conseillée en tant qu’investissement alternatif. Plus la montre est limitée et inhabituelle, plus les chances d'une augmentation de valeur rentable à venir sont élevées. La fameuse «super-complication» peut servir d'exemple particulier de l'évolution exceptionnelle des prix. En 1928, le banquier américain Henry Graves commande à Patek Philippe une montre de poche qui répondra à toutes ses exigences. La manufacture a réalisé son souhait et a produit une montre de poche avec 24 complications. La "super-complication" de Henry Graves valait encore 60 000 francs en 1933. En 2014, elle a été vendue aux enchères à Genève pour un prix record de 23,2 millions de francs et reste aujourd'hui en pole position de la montre la plus chère du monde.