Livraison gratuite
Droit de rétractation de 14 jours
Moyens de paiement sécurisés
France(EUR)
Pays de livraison
France(EUR)
Réinitialiser
Panier
Réinitialiser
Liste de vœux
Réinitialiser
Inscription
Vos données personnelles sont en sécurité avec nous En savoir plus
Nouveau sur CHRONEXT ?
Réinitialiser
S'inscrire

Au moins 6 caractères

Vous avez déjà un compte ?
Réinitialiser
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez saisir l'adresse e-mail avec laquelle vous vous êtes connecté(e) sur CHRONEXT, nous vous enverrons un lien pour réinitialiser votre mot de passe.
Nouveau sur CHRONEXT ?
Live Chat

Montres Jaeger-LeCoultre

179 Produits
Trier
  • Modèle
  • État
  • Année
  • Taille du boîtier
  • Prix
  • Sexe
  • Mouvement
  • Matière du bracelet
  • Matière du boîtier
  • Couleur du cadran
  • Fonctions
  • Papiers d’origine
  • Coffret d'origine
Non-portée - Neuve
Chargement…

Découvrez l’univers des montres Jaeger-LeCoultre en ligne

Jaeger-LeCoultre possède une longue et fascinante histoire. Un horloger qui mérite pleinement le nom de manufacture : depuis sa création en 1833, Jaeger-LeCoultre a réalisé plusieurs centaines de mouvements. Animée par une passion pour la mesure du temps et un esprit d'innovation, la société, installée dans la Vallée de Joux, se positionne aujourd'hui à l’avant-garde de l'industrie horlogère suisse.

- C’est en ouvrant son atelier d'horlogerie dans la Vallée de Joux en 1833 que Charles-Antoine LeCoultre a posé la première pierre de l'entreprise.

- Il fallut ensuite attendre 1937 avant que LeCoultre fusionne officiellement avec l'horloger parisien Edmond Jaeger SA.

- La Reverso rectangulaire tire avantage d’un design légendaire et a marqué durablement la conception de la montre-bracelet moderne.

- C’est en effet à Jaeger-LeCoultre que l'on doit le calibre 101, le plus petit mouvement mécanique au monde.

Un art horloger qui remonte à 1933

La Vallée de Joux, dans le Jura suisse, est connue dans le monde entier pour ses mécanismes d’horlogerie de haut niveau. L'une des raisons de cette reconnaissance est la manufacture Jaeger-LeCoultre : Antoine LeCoultre, fondateur de l’entreprise, y a ouvert son premier atelier d'horlogerie en 1833.

Cet horloger talentueux aimait son métier et accordait une importance particulière à la qualité de ses mouvements, un talent dans lequel Jaeger-LeCoultre excelle encore de nos jours. Des progrès majeurs dans la mesure de l'infiniment petit : en 1844, LeCoultre invente le millionomètre, le premier appareil capable de mesurer au millième de millimètre près (c'est-à-dire au micron près). Il apporte une nouvelle fois la preuve de son esprit pionnier en 1847, lorsqu'il invente une couronne pour montres de poche permettant à la fois de remonter et de mettre celles-ci à l’heure. Auparavant, il était d'usage de régler sa montre au moyen d'une clé distincte. L'invention de LeCoultre est aujourd'hui utilisée dans presque toutes les montres mécaniques. En 1851, lors de la première Exposition universelle de Londres, LeCoultre remporte une médaille d'or pour ses innombrables inventions.

Grâce à la qualité de ses mouvements, LeCoultre se fait rapidement un nom et l'entreprise devient l'un des principaux fournisseurs des horlogers suisses ainsi qu’un employeur important. En 1877, les fils du fondateur étendent les activités de la société à la conception et à la fabrication de mouvements auxiliaires complexes pour montres mécaniques. Des chronographes jusqu’aux tourbillons, en passant par les réveils, les calendriers et les mouvements à répétition, LeCoultre crée désormais toutes sortes de complications, peu importe leur niveau de difficulté.

La fusion des superlatifs

Edmond Jaeger, horloger alsacien talentueux et ambitieux, s'installe à Paris en 1880. Il se fait un nom dans la branche en tant que créateur de mouvements sophistiqués et d'instruments de mesure de la vitesse, tels que les chronographes et les tachymètres.

En 1903, Jaeger fait la connaissance de Jacques-David LeCoultre, petit-fils du fondateur de la société LeCoultre & Cie. Ce fut le début d’une amitié et d'une collaboration professionnelle qui perdurera plusieurs décennies : après une série de collaborations fructueuses, la société commune Jaeger-LeCoultre voit le jour en 1937. Sous la direction de LeCoultre et de Jaeger, l'entreprise acquiert une renommée internationale et s'impose comme un fournisseur fiable auprès de nombreux bijoutiers et horlogers.

La collaboration entre ces deux horlogers si merveilleusement doués engendrera une liste impressionnante de créations raffinées, dont, entre autres, le « Duoplan », un mouvement composé de deux étages, doté d'un balancier particulièrement imposant. En 1929, l'entreprise présente le plus petit mouvement mécanique produit en série à ce jour : le calibre 101. Composé de 98 pièces, ce dernier mesure 14 mm de longueur, 4,8 mm de largeur, pour une épaisseur de 3,4 mm, et pèse moins d’un gramme. C’est également sous la direction magistrale de Jaeger et de LeCoultre qu’est lancée la Reverso, le modèle le plus célèbre de la maison.

La Reverso : Un classique de l'histoire de l'horlogerie

La Reverso de Jaeger-LeCoultre a été lancée en 1931. Avec elle, les verres fendus sont désormais de l’histoire ancienne. Le design raffiné de la Reverso est l'œuvre de l'ingénieur René-Alfred Chauvet. Le boîtier rectangulaire de la montre-bracelet est doté d’une pièce centrale pivotante, qui permet de faire pivoter le verre vers le bas. Une invention qui a grandement facilité les activités de la vie quotidienne (en particulier pour les gentlemen qui pratiquaient le polo), car, jusque-là, il arrivait assez fréquemment que le verre en cristal des montres-bracelets se brise dans le feu de l'action. Désormais, il était possible de garder sa montre au poignet sans pour autant prendre le risque de la casser.

Aujourd'hui encore, la Jaeger-LeCoultre Reverso jouit d'une grande popularité auprès des amateurs de montres du monde entier, qui la considèrent comme un classique intemporel. Elle est disponible dans un grand nombre de versions et reflète avec élégance l’esthétique Art Déco. La Reverso a grandement contribué au succès international de Jaeger-LeCoultre. Outre la Reverso Classique, de nombreux autres modèles sont disponibles aujourd'hui. Citons notamment la Reverso Grande Taille (avec son boîtier de plus grande dimension), la Reverso Duoface (qui, sur son côté face, est équipée d'un second cadran proposant un second fuseau horaire), ou la Reverso Grande Automatique (dotée d'un mouvement automatique). Ou encore la Reverso Grande Complication à Triptyque, un modèle tout à fait spécial, avec pas moins de 19 complications, qui s’est vu décerné le Prix spécial du jury lors de l’édition 2006 du Grand Prix d’Horlogerie de Genève.

Les classiques de renommée mondiale de la maison Jaeger-LeCoultre

En 1956, lors du salon horloger de Bâle, Jaeger-LeCoultre présente sa nouvelle création : la Memovox. Cette montre-bracelet était pourvue d’une fonction surprenante mais tout à fait pratique : un réveil. Les hommes d'affaires décèlent immédiatement les avantages de ce modèle, qui, en très peu de temps, acquiert le statut de montre culte. Dans un premier temps, la Memovox est équipée d'un mouvement à remontage manuel, puis, en 1956, d'un mouvement à remontage automatique, grâce au calibre 815.

La Futurematic, présentée en 1953, est l’un des autres modèles de renommée mondiale de la maison Jaeger-LeCoultre. L’extrême performance du mécanisme à remontage automatique permet à ce modèle de se distinguer des autres montres-bracelets à remontage automatique, et d’apporter ainsi la preuve des compétences techniques de la marque.

En 2004, une autre icône Jaeger-LeCoultre, la Gyrotourbillon I, fait irruption sur le marché. Le tourbillon est déjà considéré comme une complication du plus haut niveau de difficulté, mais cela n’a pas empêché la manufacture de la Vallée de Joux de relever ce défi avec brio. Au lieu d'un tourbillon ordinaire tournant autour d’un axe et corrigeant ainsi l'influence de la gravité sur le balancier, Jaeger-LeCoultre crée un tourbillon spatial qui gravite autour de deux axes. La Gyrotourbillon de Jaeger-LeCoultre constitue l'un des développements les plus remarquables de cette structure en filigrane.

Le souffle du temps : la pendule Atmos

La Manufacture Jaeger-LeCoultre n’est pas uniquement réputée pour ses montres-bracelets. Elle l’est également pour sa magnifique pendule Atmos. Cette construction Jaeger-LeCoultre, autodynamique, se recharge sous l’effet des variations de la température ambiante. Le mécanisme de la pendule est logé dans une cloche en verre contenant un mélange spécial de gaz, lequel se dilate ou se contracte selon que la température augmente ou diminue. Ce mécanisme sophistiqué se remonte donc ainsi naturellement à chacun de ses légers changements. Une prouesse signée Jaeger-LeCoultre. C’est en 1929 déjà que l’ingénieur Jean-Léon Reutter dépose un brevet pour une pendule tirant son énergie des infimes changements atmosphériques. Jaeger-LeCoultre produit en série ce type de pendules depuis 1945.

L'Atmos fait partie des créations les plus prisées de la maison. Depuis sa création, Jaeger-LeCoultre a réalisé un certain nombre d'éditions spéciales de l'Atmos, parmi lesquelles l'Atmos 3000, qui indique les phases de la lune, et l’Atmos Joaillerie, une version particulièrement élégante, dont le boîtier prismatique est entièrement fabriqué en verre de cristal.

Grand écran

De superbes acteurs, des réalisateurs talentueux et une créativité inépuisable : l'esthétique du septième art reflète la philosophie de Jaeger-LeCoultre. La manufacture est depuis de nombreuses années partenaire officiel de la Mostra de Venise. Le lauréat du prix Jaeger-LeCoultre « Glory to the Filmmaker Award » se voit récompenser par une montre Jaeger-LeCoultre en édition spéciale.

Au-delà du Festival international du film de Venise, Jaeger-LeCoultre s’engage également activement en faveur de l’art cinématographique, en soutenant de nombreux projets prometteurs et en participant à des festivals dans le monde entier. Une sympathie réciproque : nombreux sont les acteurs et actrices à s'enthousiasmer pour les montres Jaeger-LeCoultre. Citons notamment le personnage de Don Draper dans la série « Mad Men », qui porte une Jaeger-LeCoultre Reverso à son poignet, ou encore Robert Downey Junior, qui incarne Tony Stark dans les films « Iron Man », et qui a arboré divers modèles Jaeger-LeCoultre, dont une Amvox 3, lors des événements promotionnels de ses films.